Le journal de Jacques

Ecrit par Villimar, dessins de DrVlad -- Note: relecture à faire (il peut y avoir des erreurs)

17 février 2024

    J'en ai assez... Ce sont actuellement les seuls mots qui me viennent à l’esprit, et qui ne font que tourner dans ma tête depuis le jour où les mensonges ont commencé à proliférer sous la fameuse excuse "secret défense".

    C'est pour cela que j'ai décidé de le retrouver. Peut-être qu'avec un peu de chance, il serait toujours en vie… A cet instant, le 17 février 2024, c'est le jour J (ou plutôt la nuit) pour moi : la journée des révélations, une nouvelle page de ma vie qui s'ouvre ou... ma propre fin...

    Je vais donc passer par cet étrange tunnel lumineux où mon ancien collègue a disparu, il y a de cela 6 mois et 4 jours.

    J'écris ce journal afin qu’au cas où il m'arrive quelque chose, il reste au moins une trace de mon histoire. Donc, toi, inconnu qui lis ces lignes sache que je mets et je vais mettre toute mon âme dans ce journal de bord. C'est bon, il est l'heure... je dois partir.

18 février 2024 

    Après un court voyage assez tumultueux pour me faire tomber dans les vapes, je me suis réveillé dans ce que l'on pourrait assimiler à une chambre. Cependant, à ma grande surprise, étaient posées sur mon front deux mains dégageant une sorte de lumière... L’étrangeté de la situation me fit devenir la proie d’une grande panique. L'individu tenta de me rassurer dans la même langue que celle qu’on m’a apprise lors de mon arrivée dans le département AIM (Agence Internationale pour le Multivers) des services secrets.

    Suite à cela, l’homme masqué et moi-même avons échangé brièvement sur nos identités et il m'a demandé ce que je faisais évanoui dans des souterrains situés à proximité de son village. J’avoue lui avoir fait le coup de l'amnésique car ça marche plutôt bien et lui avouer que j'ai traversé un portail entre deux univers afin de retrouver un ami ayant de grandes chances d'être décédé à cause de problèmes techniques lors de l'inauguration de celui-ci me paraissait peu pertinent…

    Quelques instants plus tard, une personne qui semble être la mère du dénommé Abraham arriva dans la chambre, le prit violemment par le bras et sortit avec lui du lieu dans lequel je me trouvais. Ils discutèrent pendant quelques minutes et lorsqu’il revint, il me demanda de l’accompagner dehors.

    Par la suite, nous avons entamé une nouvelle discussion et j'ai appris que sa mère nous avait mis dehors car il lui avait promis de faire du mercenariat pour ramener un peu d'argent à la maison, mais qu'il n'était pas encore parti. Pour le remercier de son hospitalité et étant donné qu’il s’agit là de l’unique personne que je connais dans la région, j’ai pris la décision de l'aider.

    Mais comme il se faisait tard et que l'agence de mercenaires était fermée, nous avons dû reporter notre inscription au lendemain.

19 février 2024

            Ce matin nous sommes allés à l'agence de mercenaires, et j'ai eu la surprise de découvrir que les personnes qui géraient cet établissement étaient des elfes. Oui… des elfes semblables à ceux des mythes terrestres… Je croyais à une bonne blague, tant la probabilité pour que ceci arrive était faible… Aussi étrange que cela puisse paraître c’était la vérité de ce monde. Une fois arrivés au niveau du guichet, une vielle elfe nous a demandé par quel type de requêtes nous étions intéressés. Abraham lui répliqua d’un ton légèrement amusé qu'il ne s’engageait pas pour aller cueillir des champignons ou partir à la chasse aux Pantoums*, mais qu'il lui fallait quelque chose de sérieux qui « rapporte gros ». Sur ces mots l'elfe lâcha une petite réplique sarcastique. Elle était réticente car la seule renommée d’Abraham était celle qu'il avait héritée de son père. Aucun fait d’arme ne justifie qu’on puisse lui confier des missions si importantes. Cependant, après quelques minutes de négociation, la guichetière nous confia une mission ayant pour objectif d'enquêter sur un individu qui a abattu dernièrement huit mercenaires et dont la prime totale était élevée à trois pièces d'or.

            Suivant cela, nous sommes allés nous préparer. De son côté, Abraham prit un capuchon marron qui recouvrait ses cheveux et un bâton couvert de symboles cryptiques, et me tendit une épée courte en m'expliquant qu'il y ait des chances qu’un combat ait lieu. Pour ma part, cela faisait déjà plusieurs années que je m’entraînais à l’arme à feu et au corps à corps (art martial et diverses armes tranchantes).

            Vers midi nous sommes partis du lieu-dit « Klidenprut »** et nous avons marché dans le silence et la tranquillité la plus totale, et, à la tombée de la nuit, après une requête de ma part, Abraham m'expliqua pourquoi les représentants de son espèce, les « Gorgs », devaient porter un masque. Il dit que les hautes instances elfes, il y a longtemps, ont pris la décision d’imposer le port du  masque aux Gorgs en prétextant des mesures de sécurité, au cas où ils perdraient le contrôle d’eux-mêmes. En effet, cette espèce tire ses aptitudes de sortes de pierres encastrées sur leurs fronts. Elles sont là dès la naissance et elles possèdent leurs propres personnalités. Il y a donc des risques non-nuls pour que ces-mêmes individus soient contrôlés par leurs pierres, à la manière d’une symbiose un peu instable. Il semblerait que si le contrôle de la pierre sur le Gorg était total, le masque se briserait. Les Gorgs sans masques peuvent être ainsi immédiatement identifiés par les autorités et pris en charge afin d’inverser la tendance de contrôle.

            Quand il eut fini ses explications, piqué de curiosité, je lui ai demandé s’il pouvait me montrer son vrai visage. Il acquiesça et quand il retira son masque l’image d’une une face pale aux cheveux châtains et yeux verts surplombés d’une pierre rouge hexagonale me parvint.

*d’après le peu d’information que j’ai, les « Pantoums » semblent être des sortes de créatures banales dans ce monde, un peu comme un équivalent des chiens.

**nom du village où j’ai atterri dans la langue locale. J’ai encore un peu de mal à me faire à la prononciation plutôt rude de cette langue… J’ai dû m’y prendre à plusieurs fois avant de réussir à prononcer ce nom.

20 février 2024

Après s'être préparés, nous sommes repartis en direction de la forêt Délardoniay*, et tout c'est très bien passé, jusqu'à ce qu'enfin de matinée j'aperçoive sur le chemin un Pantoum. Cette créature avait l'air tellement attendrissante que je ne pus m'empêcher de m'en approcher pour aller la caresser... « Avait l'air »... Au moment où cette sorte de gros chiot m'aperçu, l'herbe c'est mise à sécher à ses pieds et un halo lumineux c'est matérialisé autour de lui, semblant provoquer une croissance fulgurante de l'individu... Il a atteint une taille d'environ trois mètres de hauteur.

Surpris par cet événement, je suis tombé à terre et, la créature s'est approchée de moi abordant un air que je ne qualifierais certainement pas d'innocent, je crus voir mon heure venir. Cela aurait pu êtrele cas si mon compagnon de voyage n'était pas intervenu en invoquant une boule de feu qui prit place entre la créature et moi. Celle-ci a fui aussitôt qu'elle vit que ses chances de réussites'amoindrirent. Une fois arrivé à côté de moi, Abraham ma tendu sa main pour m'aider à remettre debout mon corps encore tremblant tout en insistant sur le fait que la prudence est le maître mot pour survivre dans les environs.

Quelques heures de marche plus tard, un groupe d'elfes de passage nous a surpris au détour d'un chemin. Après avoir décliné nos identités, ils ont voulu m'amener avec eux, ayant été très surpris que je sois un humain. J'ai regretté par la suite mon refus quasi immédiat... Leur cheffe c'est vexé et m'a provoqué en duel. Je n'ai pas pu décliner : c'était ça ou la mort immédiate !

Le combat fut bref car la cheffe elfe, malgré mon expérience decombat, utilisait une technique que je n'ai pas pu contrer. Cela pourrait s'assimiler à une sorte de danse de combat... Au moment oùelle voulut m'achever, une autre elfe a stoppé net son attaque en proférant une remarque méprisante vis-à-vis de sa technique. La colère de la cheffe fut telle que la trouble-fête fut immédiatement renvoyée de la « brigade noble », et, ses titres de noblesses enlevés, abandonnée seule dans la forêt.

Une fois que le groupe fut hors de notre champ de vision, dans un élan inexplicable de compassion face aux larmes de la créature affalée dans un sol boueux, je lui ai proposé de nous rejoindre. Elle accepta, n'ayant aucune chance seule dans cet endroit dangereux.Puis nous avons repris la route jusqu'au coucher du soleil.

C'est autour d'un feu de qualité moyenne (la pluie légère ne facilitant pas la chose) qu'Abraham et l'elfe « Martine »** m'ont expliqués le pourquoi de la situation passée. D'après ce que j'en ai compris, je n'aurais jamais dû exprimer le moindre refus de coopération, les elfes de la brigade noble représentant l'autorité suprême dans ce monde... Un tel affront se passe apparemment de procès, tant le refus est vu comme une contestation de l'autorité mais aussi et surtout une attaque personnelle, comme si j'avais remis en cause la légitimité de ces individus à faire partie de ce corps de métier...

*retranscription phonétique

**c'est en effet un prénom qui, de manière assez étrange, s'approche grandement du nom elfique que porte cette elfe...

21 février 2024

Ce matin, après un petit déjeuner à base de «champignons» (avec un peu d'imagination, çay ressemblait...) concocté par Abraham, nous avons repris la route. J'en ai profité pour dénicher quelques informations sur le rôle des elfes dans ce monde auprès de Martine. J'ai appris que les elfes sont scindés en deux classes sociales, l'une dite «noble», comme le groupe d'elfes que nousavions rencontré la veille ou ceux de l'agence des mercenaires, et les elfes « Exus », qui sont amenés à vivre une existence un peu plus recluse et rude, via la cueillette, la couture et le commerce de poteries. D'après ce que j'ai compris, étant donné que Martine a perdu son titre de noblesse, elle est devenue une Exu.

Ce midi, nous nous sommes arrêtés dans une vielle auberge portant le doux nom du « Radin de Rôti »... C'est drôle, j'arrive maintenant à comprendre les jeux de mots de cette langue étrange...

Pendant notre déjeuner, il semble que j'ai attiré l'attention du fait de ma nature humaine inhabituelle, et une sorte de guerrier pâle aux cheveux blancs s'est approché de moi. Un interrogatoire s'en suivit, ce à quoi j'ai répondu tant bien que mal en expliquant comment j'en suis arrivé là. Il a pris quelques secondes de réflexion avant d'appeler un certain nain nommé Jean-Pierre. Il lui a expliqué que s'il voulait régler son contentieux financier, il devrait s'assurer de la surveillance de notre groupe «suspect». Le nain accepta.

Après avoir repris la route, j'ai eu un sursaut de curiosité et j'ai demandé à Jean-Pierre des explications concernant la dette qu'il devait à l'aégorn (race du guerrier en question), tout ceci me semblant bien étrange. Un rire ironique c'est échappé de la bouche tout en tapotant l'épaule de l'elfe et ajouta:«Demandes donc à Martine et à son escouade de barbares!»Martine a eu un léger sursaut mais a gardé son calme en expliquant que, quelques jours avant notre rencontre, son groupe avait croisé le chemin de trois nains fort bien implantés sur le domaine d'un riche elfe, mais que, suite au refus d'obtempérer des nains, un violent combat avait éclaté et seul Jean-Pierre en réchappa sain et sauf, in extremis.Catalysée par les élucubrations remplies de haine envers les elfes de Jean-Pierre, une sensation malsaine s'était installée dans notre groupe alors que nous nous dirigions vers le soleil couchant.D'après Abraham, actuellement nous ne sommes pas bien loin de l'endroit où devrait se situer l'individu suspect.

22 février 2024

Quelques heures avant l'aube, d'étranges murmures me sont parvenu dans la noirceur ambiante... J'étais en train de délibérer avec moi-même en sommeil partiel afin de juger s'ils n'émanaient pas de mon esprit torturé par toutes les bizarreries de ce monde ... Finalement, j'ai pris la décision de me lever et j'ai découvert avec stupeur un nain fouillant dans nos affaires en toute impunité!

Alors très inspiré dans l'art cynique, je lui ai demandé s'il voulait de l'aide, ce sur quoi il se retourna et dégaina son épée d'un air menaçant.

Alertés par le bruit, mes compagnons se sont hâtés de prendre connaissance de la situation, mais trop tard à mon goût car j'avais déjà immobilisé le chapardeur et entamé l'interrogatoire. Ces quelques réponses octroyées par la menace funéraire imminente m'ont permis d'apprendre qu'il faisait partie d'une organisation de commerce illégal tout comme Jean-Pierre. La prétendue maison sur le domaine où les compagnons du nain furent tués était une couverture cachant un stock de marchandises illégales car échappant aux taxes elfiques... Bizarre mais les agissements des individus de ce monde me rappellent de plus en plus ceux des humains, et pas dans leurs meilleurs jours.

Dans un élan de bonté étonnamment partagé par le groupe, le quasi-voleur fut relâché et nous avons repris la marche jusqu'à une grotte cachée à flanc de montagne, le «repaire» du fugitif.C'est avec prudence que nous sommes discrètement entrés dans celui ci, mais cela n'a apparemment pas suffi car le maître des lieux, un certain «Jaeger», nous avait tendu une embuscade...

J'en suis encore tout retourné, à l'heure où j'écris ces lignes, car, même si nous avons triomphé du «maître du temps», comme il se fait appeler, cela n'a été dû qu'à la chance, nousn'avions pu compter ni sur Jean-Pierre ni sur Martine car ces deux là furent directement catapultés et rendus inconscients par le vil malfrat... Ma pauvre personne ne fut pas non plus dans son jour le plus brillant... Malgré mes attaques répétées, le bougre a esquivé à une vitesse fulgurante et aucun des coups que je portais n'est parvenu à son destinataire.Abraham sauva cependant la mise avec une solution étonnante: en scellant Jaeger dans unepierre semblable à celle qu'il porte sur son front. Ce fut une réussite mais pas glorieuse, car le magicien masqué faillit perdre le contrôle de lui-même, à cause du grand pouvoir incontrôlable et instable émanant de son joyau.

Le soir même, au moment du repas, la question fut posée quant à l'identité de celui qui portera le fardeau de veiller sur la pierre d'âme de Jaeger le temps du trajet, afin d'éviter que quiconque de mal intentionné ne la dérobe. Mais cette conversation ne nous mena nulle part et nous nous avons reporté la discutions à demain.

23 février 2024

Toute la nuit, une question folle m'a obnubilé : « et si jeprenais possession de la pierre, de quels pouvoirs extraordinairespourrais-je disposer ? » Las, je n'ai pu m'empêcherde la prendre dès l'aube et, à son contact, j'ai sentis uneinfluence maléfique combattre mon moi intérieur... un peu commedans une histoire d' « anneau » populaire là d'oùje viens. Mais, avec de la concentration, j'ai réussi à la dominer.

Quand Abraham a appris mon exploit, il me félicita car plus l'âmecontenue dans une pierre est puissante, plus son contrôle se révèledifficile. Pour éviter que je la perde, il m'a passé un braceletargenté jonché d'un creux dans lequel je loge la pierre.

Sur le moment, j'ai voulu tenter de lancer un sort, enfin ça me semblaitune bonne idée jusqu'à ce que le magicien m'explique que ledanger est grand et qu'un apprentissage en bonne et due forme estnécessaire pour ce genre de choses... Il m'a fait promettre de leprévenir au moindre accroc.

Suite à cela, nous avons marché toute la journée sans qu'aucun événementsignificatif ne vienne perturber notre voyage.

Il me semble que cela résume assez bien la journée... 

Il est tard et demain sera rude sera une rude journée d'après mes compagnons de voyage.Nous allons marcher jusqu'au lieu-dit de « Klidenprüt ».

24 février 2024

Quelle bande d'escrocs ces elfes, il se permettent de réduire la prime juste parce que tous les membres de l'équipe ne sont pas reconnus en tant que mercenaire.

Bon passons aujourd'hui il s'est passé des choses bien plus importantes, comme par exemple le fait que la pierre qui contenait Jaeger s'est mise à me parler et essayer de m'envoyer des pensées obscures sans que j'entre en contact avec elle.

Un peu paniqué je suis allé voir mon ami Gorg, qui m'a expliqué que demain il irait voir un de ses anciens maîtres pour le convaincre de m'apprendre à contrôler la pierre.

Pour finir, lors du souper nous avons tous décidé de nous reposer un peu quelques jours, juste le temps que j'apprenne à maîtriser ma pierre d'Âme.

25 février 2024

Fiche d'Abraham :

Nom : Abraham Granitoïde

C'est un Görg

Datede naissance : 28 Masterior 1515

Lieude naissance: Ettapir

Lieude vie : Klidenprut

Profession : Mage mercenaire de classe 1

Type de pierre: éléments (rouge)

Qualité: Erudie

Défaut: Maladroit

 

Fiche de Jacqueline :  

Mère:Jacqueline Granitoïde

Pierre :Bleu (Renforcement)

Profession :Marchande

Qualités:Généreuse, protectrice

Défauts :Bi-polaire

Commentaire :J'ai du mal à cerner cet individu, j'essaierai d'étoffer son profilplus tard).

 

Fiche de Géralt:

Père:Géralt Granitoïde

Pierre :Grise (Materialisation)

Profession :Inconnue

Commentaire :Abraham et sa mère ont refusé de me donner plus d'informations sur lui.

26 février 2024/Ogly 29 Jubois 1536

Repaires temporels (relatifs à ceux de la Terre) :

1 jour = 20 heures
1 semaine = 7 jours
1 mois = 35 jours = 5semaines
1 an = 14 mois = 490 jours = 9 800 heures

JOURS DE LA SEMAINE

1.Druf
2. Ogly
3. Vina
4. Aflemme
5. Ziror
6. Rableau
7. Gniz

MOIS DE L'ANNEE

1. Jubois
2. Feuillax
3. Ventôse
4. Fructidor
5. Castoidor
6. Masterior
7. Septiar
8. Floridor
9. Faibondor
10. Comoidor
11. Negatien
12. Ongeldor
13. Mior
14. Préanos

Rechercher dans le site

© 2011-2017 Bezouillard. Tous droits réservés.